Visuel 2020 horizontal 2

 

Vagabondages Cinématographiques - Longs métrages
Arsénic. Avant-première. En présence de Camille Ponsin
Sortie le 5 octobre 2022
 

la combattante

camille ponsin

France. 2022. 1h34

Scénario : Camille Ponsin
Image : Camille Ponsin
Son : Emmanuel de Boissieu, Sabrina Calmels
Montage : Luc Martel
Musique : Emmanuel Touchard, Pauline Buet
Production : Minima productions, avec le soutien du Fonds Images de la Diversité (CNC, ANCT)
Avec Marie-José Tubiana
Contacts : KMBO
kmbofilms.com
Tél. +33 (0)1 43 54 47 24

 

Quelque part sous les toits de Paris, une vieille dame attend de la visite. Marie-José sait tout du Darfour où elle a passé sa vie d’ethnologue. À 90 ans, elle reçoit des rescapés du génocide qui frappe la population de cette région du Soudan depuis 2003. Avec de vieilles cartes et ses connaissances du terrain, elle peut confirmer leurs histoires et les aider à obtenir l’asile politique en France.

 

« Eté 2015. Les images et discours autour de la jungle de Calais revenaient sans cesse dans le débat public sans que je parvienne à discerner ce qui s’y jouait réellement. Curieux d’y voir plus clair, je m’y suis donc rendu, avec un carnet plutôt que ma caméra. Parmi les réfugiés que je rencontrais, tous me racontaient sans difficulté leur parcours, à l’exception des Soudanais du Darfour, qui d’un sourire poli ou gêné, éludaient mes questions. Je n’insistais pas : on le sait, les rescapés de génocide ont en commun d’éviter d’en parler, autant et aussi longtemps que possible. (…) Je voulais en savoir plus alors je m’en suis remis aux livres, et j’ai découvert ceux de Marie-José Tubiana. (…) Je suis venu chez elle à plusieurs reprises en observateur et en ami. À chaque fois, je découvrais de nouveaux réfugiés venus se confier et chercher assistance. (…) Je compris alors ce que je souhaitais faire pour ce film : il me faudrait raconter le Darfour contemporain à partir de ce lieu clos, protégé du monde extérieur, paisiblement niché sous les toits de Paris, mais bouleversant comme l’antichambre secrète de la grande Histoire. » Camille Ponsin

 

Après avoir été chef opérateur pendant plusieurs années pour des documentaires ou des films de fiction, Camille Ponsin tourne son premier film au Népal en 2003, Ingénieurs, sherpas et boîtes de conserves. En 2008, Les Demoiselles de Nankin, tourné pendant un an en Chine, obtient le prix Michel Mitrani au Fipa, le festival de documentaires de Biarritz. En 2011, Bollywood Boulevard est sélectionné au Fipa et reçoit le prix Etoile de la Scam. Camille Ponsin participe également à l’émission Cut-Up d’Arte pour laquelle il réalise des documentaires de format court. En 2013, il tourne Le Droit au baiser à Istanbul, qui sera le coup de coeur du jury au Fipa, prix du jury au festival Telas de Sao Paulo et diffusé à Gindou en 2014. Il réalise en 2017 une collection de trois films sur la jeunesse et le sport de haut niveau, Une jeunesse aux sommets. En 2019, Les Grandes vacances est un portrait du photographe Bernard Faucon réalisé pour le musée de la photographie de Chengdu (Chine). La Combattante, son premier long métrage pour le cinéma, a reçu le grand prix au Fipa 2022.

 

Rechercher