Visuel 2020 horizontal 2

Vagabondages Cinématographiques - Longs métrages
Plein air

The Last Ones

Veiko Õunpuu

Estonie, Finlande. 2020. Fiction. 1h57

Scénario : Heikki Huttu-Hiltunen, Eero Tammi, Veiko Õunpuu
Image : Sten-Johan Lill, E.S.C.
Son : Mark Glynne
Montage : Wouter van Luijn, Xander Nijsten
Musique : Sven Grünberg
Production : Homeless Bob Production, Oy Bufo Ab, PRPL
Interprétation : Pääru Oja, Tommi Korpela, Laura Birn, Elmer Bäck, Samuli Edelmann, Sulevi Peltola, Jarkko Lahti

Contact : Loco Films
loco-films.com

 

The Last Ones est un western nordique qui se déroule dans la toundra en Laponie. Le personnage principal est un jeune mineur, Rupi qui espère gagner suffisamment d’argent dans les mines en excavant la toundra. Mais le travail est à l’arrêt car le père de Rupi, éleveur de rennes, refuse de vendre ses terres. Le propriétaire de la mine, surnommé le Pêcheur, est intéressé par la copine d’un ami de Rupi, une fille dont Rupi est secrètement amoureux. Alors que la vie dans le village de mineurs est devenue dangereuse, Rupi doit décider de son appartenance : est-ce la toundra primaire de ses ancêtres ou ses intérêts personnels ?

« S’il y a un endroit où on peut jouer avec certains éléments de la mythologie occidentale, c’est la Laponie. Je voulais que le paysage dans le film se présente comme un monde en lui-même, un monde presque sacré dans sa simplicité, comme la terre pour les Hopis en Amérique : on peut marcher dessus mais on ne devrait pas la creuser ni la déranger sous aucun prétexte.
Il y a plus en jeu ici que seulement la tradition. La tradition en elle-même n’a pas de sens, au-delà du fait que c’est une sorte d’habitude, mais si nous perdons toutes les manières traditionnelles de vivre qui voient la planète comme un organisme vivant et donnent de la valeur même à quelque chose d’aussi apparemment inerte et sans vie que le monde minéral, ça finira par amener notre extinction comme espèce. J’ai ce désir utopique que nous puissions revenir à une sorte d’animisme, dans notre pensée, et voir tout ce qui existe comme sacré et digne de notre vénération. S’il en était ainsi, alors on vivrait sur une planète très différente, dans une société très différente. » Veiko Õunpuu

 

Gege REAVeiko Õunpuu est né en 1972 sur l’île Saaremaa en Estonie. Peintre, essayiste, producteur, guitariste de heavy metal, il réalise en 2005 un moyen métrage Tühirand, qui remporte de nombreux prix. En 2006, il fonde sa compagnie de production, Homeless Bob Production et son premier long métrage, Sügisball (Automn Ball), est présenté au festival de Venise en 2007 (où il reçoit le Prix Orizzonti) et à Gindou en 2008. Veiko Õunpuu reçoit the European Talent Award pour son deuxième long métrage, La Tentation de St. Tony, présenté dans de nombreux festivals dont Sundance ou Rotterdam en 2010. Free range, son troisième long métrage a eu sa première au festival de Berlin et a été présenté à Gindou en 2014. The Last Ones est son troisième film sélectionné comme candidat estonien à l’Oscar du meilleur long métrage étranger, il a reçu le prix du meilleur film baltique au festival de Tallinn.