• Festival 2

    Festival

    Les Rencontres Cinéma

  • Festival

    Les Rencontres Cinéma

  • Festival

    Festival

    Les Rencontres Cinéma

  • Tournage

    Accueil de tournages

    Lot, Aveyron, Tarn, Tarn-et-Garonne

  • Gda

    Le Goût des Autres

    Concours scénario pour les 12-18 ans

  • Ruche

    La Ruche

    Résidences d'écriture de scénario

  • Educ 2

    Education à l'image

    Ecole, collège, lycéens et apprentis au cinéma - Interventions périscolaires Parcours exposition

  • Musique

    Aides à la création de musique de film

    Aides décentralisées de la SACEM - Composition sur les collections Lobster

La Cinémathèque de Toulouse et le CNC – Longs métrages
Arsénic -

Les Visiteurs

d'élia kazan

Etats-Unis. 1971. Fiction. 1h28.

Scénario : Chris Kazan
Image : Nicholas T. Proferes
Son : Dale Whitman
Montage : Nicholas T. Proferes
Production : Home Free Productions
Interprétation : Patrick McVey, Patricia Joyce, James Woods, Chico Martinez, Steve Railsback
Contacts : La Cinémathèque de Toulouse
www.lacinemathequedetoulouse.com
Tél. +33 (0)5 62 71 92 92

 

 

Bill Schmidt, sa femme Martha et leur fils vivent paisiblement dans une propriété isolée du Connecticut. Alors que le paysage est enseveli sous une épaisse couche de neige, Bill reçoit la visite inattendue de deux anciens soldats avec qui il a combattu au Vietnam. La surprise des retrouvailles cède peu à peu la place à l’inquiétude devant l’attitude trouble des deux hommes...

 

visiteur reaElia Kazan est une figure marquante du cinéma américain. Son œuvre embrasse l'histoire de la société moderne, du racisme à la guerre du Vietnam, en passant par l'immigration et la crise de 1929. En 1945, il signe son premier long métrage, Le Lys de Brooklyn. Dès cette première œuvre, il montre un talent de direction d'acteurs, fruit de ses expériences théâtrales, et un intérêt pour les sujets d'inspiration sociale. En 1947, année où il crée l’Actor’s Studio avec Cheryl Crawford et Robert Lewis, il tourne Boomerang, l'histoire d'une erreur judiciaire et Le Mur invisible qui traite de l'antisémitisme. Ce film remporte de nombreux Oscars. Elia Kazan s'affirme avec Panique dans la rue (1950), film noir où des gangsters propagent la peste dans une ville de La Nouvelle-Orléans. L'année suivante, il délaisse les problèmes sociaux et adapte à l'écran une pièce de Tennessee Williams qu'il avait mise en scène au théâtre en 1947, Un tramway nommé Désir, et il confie à Marlon Brando le rôle qu'il jouait sur scène. En 1952, il avoue son ancienne appartenance au Parti communiste devant la Commission des activités non américaines et dénonce certains de ses amis, dont le dramaturge Arthur Miller. C'est l'époque du maccarthysme, celle de la chasse aux sorcières. L'œuvre kazanienne est marquée par cet acte. Le cinéaste tente de se justifier dans ses films suivants. L'écrivain John Steinbeck écrit le scénario de Viva Zapata ! (1952), réflexion sur le pouvoir corrupteur. Avec A l'est d'Eden (1954), Kazan revisite le thème d'Abel et Caïn à travers le parcours d'un jeune rebelle. Un homme dans la foule (1957) dresse un état des lieux du monde du spectacle et de la politique. Les conflits marquent ses œuvres suivantes : un fonctionnaire chargé de construire un barrage confronté à une paysanne déterminée à rester sur ses terres dans Le Fleuve sauvage (1960) ; deux jeunes dont l'amour se heurte à la société puritaine dans La Fièvre dans le sang (1961). Peu à peu, Kazan resserre le sujet de ses films et entame une introspection. America America (1963), film quasi autobiographique, est une fresque sur l'émigration. Il poursuit en adaptant un de ses romans, L'Arrangement (1969). En 1971, son fils Chris signe le scénario des Visiteurs, un des premiers films sur la guerre du Vietnam. Après une dernière réalisation sur la décadence d'Hollywood, Le Dernier Nabab (1976), d'après Francis Scott Fitzgerald, il se consacre à la littérature.

Vidéothèque

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER MENSUELLE

L'Équipe de Gindou

Sébastien Lasserre

Sébastien Lasserre

Co-directeur, responsable du festival (co-programmateur), des actions d'éducation à l'image, du "Goût des Autres" & et de "La Ruche"
Marie Virgo

Marie Virgo

Co-directrice, responsable du festival (co-programmatrice), de l'accueil de tournages et du soutien à la création de musique de film.
Janet Partridge

Janet Partridge

Comptable & Coordinatrice de "École et Cinéma" et "Collège au cinéma".
Elisabeth VIRGO

Elisabeth VIRGO

Graphiste, Chargée de communication et des relations presse
Sabine Baldy

Sabine Baldy

Accueil et Secrétariat
Sandrine Routtier

Sandrine Routtier

Accueil de Tournages