décline couverture HEADER

 

 

Vagabondages Cinématographiques - Longs métrages -
Arsénic. Film en construction

 

En transit

Vincent Gaullier, Raphaël Girardot

France. 2019. Documentaire. 1h40. Film en construction

Image : Raphaël Girardot
Son : Vincent Gaullier
Montage : Raphaël Girardot
Production : Iskra

Contacts : Iskra
www.iskrafilms.com
Tél. +33 (0)1 58 46 12 07

 

 

Dans un camp humanitaire ouvert à Paris, des réfugiés sont en transit. Dans ce centre de "premier accueil", ils se reposent de la rue où ils ont échoué à leur arrivée en France. Quelques jours à peine d'humanité, que nous passons avec eux. Mais déjà, ils doivent affronter la Préfecture et entendre la froide sentence administrative. Nous sommes toujours avec eux.

 

« Lorsque nous avons appris que la Mairie de Paris ouvrait un camp pour refugiés Porte de la Chapelle, cela faisait plusieurs mois que nous cherchions où poser notre engagement cinématographique pour rendre compte de ce qu’on appelle la « crise des migrants ». 
Insupportés par la formule, révoltés par la raideur de notre société, effrayés par cette position occidentale toujours si prompte à se protéger, émus par nos rencontres avec des réfugiés dans les camps sauvages de Paris ou chez nous quand nous les avons hébergés, nous cherchions un film à faire. Nous cherchions à faire partager notre regard sur eux. Et tenter de faire changer celui des autres. Non, ces personnes ne sont pas migrantes, elles viennent chez nous, elles sont à réfugier. Non, elles ne sont pas un fléau, elles sont notre avenir, comme notre passé et notre présent le prouvent. Oui, elles sont comme nous, des êtres humains avec des histoires de famille, des métiers et des rêves. Demain, elles seront Nous. » Vincent Gaullier, Raphaël Girardot

 

 

 

il est temps de vivreAprès des études de philosophie et de Cinéma à Paris 8, et trois courts métrages de fiction dont Mon très cher frère, Raphaël Girardot suit la formation des Ateliers Varan et devient réalisateur - cadreur d’une dizaine de documentaires dont Ex-Moulinex, mon travail c’est capital (2000), Le Lait sur le feu (co-réalisé avec Vincent Gaullier, 2007), A te regarder, ils s’habitueront (co-réalisé avec Maxime Sassier, diffusé à Gindou en 2012), Saigneurs (Cinéma du Réel 2016, primé à Luchon 2016).
Décrire la société avec une approche de naturaliste, comprendre le monde à l'aune des nouvelles connaissances, et s'engager, toujours s'engager : voilà ce qui attise le désir de films de Vincent Gaullier depuis 25 ans. Parmi la quinzaine de documentaires qu’il a réalisé ou co-réalisé, on trouve des histoires de chorégraphe en apesanteur (L'Art de Voler 2017), ou de conservateurs voyageurs (Herbier 2.0), des histoires de controverses scientifiques (Le Vaccin selon Bill Gates, 2013, Tous fous, 2001...) ou des grandes épopées en animation (Espèces d'Espèces, 2008, Atome sweet home, 2015...). Quand il ne réalise pas, il écrit pour d'autres réalisateurs ou il produit à Look at Sciences.