décline couverture HEADER

 

 

Vagabondages Cinématographiques - Longs métrages 
Arsénic.

 

Selfie

Agostino Ferrente

France, Italie. 2019. Documentaire. 1h18

Scénario : Agostino Ferrente
Filmé et interprété par : Alessandro Antonelli, Pietro Orlando
Montage : Letizia Caudullo, Chiara Russo
Musique : Andrea Pesce, Cristiano Defabriitis
Production : Magneto, Casa delle Visioni

Contacts : Magneto
www.magnetotv.com
Tél. +33 (0)1 78 16 47 70a

 

 

Alessandro et Pietro ont 16 ans et vivent à Naples, dans le quartier Traiano où durant l’été 2014, Davide Bifolco est mort, tué après une course-poursuite, par un carabinier qui l’a pris pour un mafieux en cavale. Il avait lui aussi 16 ans. Alessandro et Pietro sont des amis inséparables, Alessandro est serveur dans un bar et Pietro rêve de devenir coiffeur. L’espace d’un été, Alessandro et Pietro ont accepté la proposition du réalisateur de se filmer pour parler de leur quotidien, de leur amitié, de leurs désirs et de la tragédie de leur ami Davide.

 

« Ce que j’ai essayé de faire, c’est de donner la parole à ces enfants qui, habituellement, ne sont pas amenés à s’exprimer, en les invitant à se filmer avec un appareil technologique qu’ils connaissent bien, un smartphone. Mon idée était de leur déléguer le tournage en leur demandant de considérer le téléphone comme un miroir qui ne reflète pas seulement leur image (comme dans les millions de selfies que l’on peut trouver sur les réseaux sociaux), mais de regarder l’image dans l’écran – qui se transforme alors en écran de cinéma – afin de voir (et de nous laisser voir) leurs visages mais aussi toute la réalité derrière eux : leur contexte social, leur monde, leur vie. Je ne voulais pas leur confier la réalisation du film. Ce qui m’intéressait, c’était de transmettre le regard de ces enfants, en se concentrant non pas tant sur ce qu’ils voient, mais sur leur façon de regarder. Et ce qui ressort des yeux d’Alessandro et de Pietro c’est leur désir d’une vie normale, et par conséquent leur conflit avec le monde dans lequel ils vivent. » Agostino Ferrente

 

 

 

selfiereaNé en 1971 à Cerignola, en Italie, Agostino Ferrente est un réalisateur, scénariste et producteur italien. Il a créé la société de production Pirata Produzioni Cinematografiche et il est l'un des fondateurs du collectif « Apollo 11» qui a sauvé le cinéma historique Apollo à Rome, en le transformant en l’un des centres culturels les plus vivants de la ville. Il a réalisé le documentaire The Orchestra of Piazza Vittorio (2006) au sujet d’un orchestre fondé au cœur de la ville. Il est l’un des créateurs du prix Doc/it pour le documentaire, présenté chaque année à la Mostra de Venise. En 2013, son film Le cose belle co-réalisé avec Giovanni Piperno, est présenté à Venise et relate une décennie de la vie de jeunes Napolitains..