Visuel 2020 horizontal 2

 

Vagabondages Cinématographiques - Longs métrages
Cinéma de verdure. Avant-première. Sortie le 7 septembre 2022
 

plan 75

Chie hayakawa

Japon, France, Philippines, Qatar. 2022. 1h52

Scénario : Chie Hayakawa
Image : Hideho Urata
Son : Masaru Usui, Philippe Grivel, Matthieu Deniau
Montage : Anne Klotz
Musique : Rémi Boubal
Production : Loaded Films, Urban Factory, Fusee
Interprétation : Chieko Baisho, Hayato Isomura, Stefanie Arianne, Yuumi Kawai, Taka Takao
Contacts : Eurozoom
eurozoom.fr
Tél. +33 (0)1 42 93 73 55

 

Au Japon, dans un futur proche, le vieillissement de la population s’accélère. Le gouvernement estime qu’à partir d’un certain âge, les seniors deviennent une charge inutile pour la société et met en place le « Plan 75 ». Ce programme propose aux plus de 75 ans un accompagnement logistique et financier pour mettre fin à leurs jours. Une candidate au plan 75, Michi, un recruteur du gouvernement, Hiromu, et une jeune aide-soignante philippine, Maria, se retrouvent confrontés à un pacte mortifère.

 

« J’ai été très choquée lorsque j’ai entendu parler du massacre de Sagamihara pendant l’été 2016. Dans un établissement pour personnes handicapées, un ancien employé du centre, âgé alors de 26 ans, a assassiné 19 résidents. Il expliqua qu’il avait agi de la sorte pour le bien de la société et qu’il souhaitait que le Japon rende l’euthanasie possible pour les personnes handicapées, qui selon lui, n’apportent rien à la société. Dans un monde où la priorité est à l’économie, je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a en fait de nombreuses personnes qui partagent cette idée. Dans notre société, nous blâmons et excluons les personnes socialement vulnérables. Pas seulement les personnes handicapées mais aussi les personnes âgées et les pauvres. Je me suis dit que ce n’était pas un incident isolé commis par un fou, mais que ce type d’incident n’attendait que de se produire dans une société dominée par l’intolérance et le rationalisme. Je voulais faire un film pour dénoncer cette société. Le massacre de Sagamihara a été l’un des principaux déclencheurs dans ma décision de mettre en scène cette histoire. »
Chie Hayakawa

 

Née à Tokyo, Chie Hayakawa étudie la photographie à New York, à la School of Visual Arts. Son premier court métrage Niagara est sélectionné à la Cinéfondation de Cannes en 2014, et remporte plusieurs prix dans des festivals internationaux. Elle réalise ensuite deux autres courts : Bird en 2015 et May in the winter en 2016. Puis en 2018 son court métrage Plan 75 est le premier segment d’une oeuvre chorale portée par cinq réalisateurs japonais imaginant le Japon de demain. Cette anthologie produit par le réalisateur Kore-eda est intitulé Ten Years Japan. Adapté ensuite en long métrage, Plan 75 est son premier long, sélectionné à Un Certain regard à Cannes en 2022, où il obtient la mention spéciale caméra d’or.

 

Rechercher