Visuel 2020 horizontal 2

Vagabondages Cinématographiques - Longs métrages
Arsénic.

Uzi

José Luis Valle

Mexique. 2020. Fiction. 1h41

Scénario : José Luis Valle
Image : César Gutiérrez Miranda
Son : Pablo Tamez
Montage : Oscar Figueroa
Production : Foprocine, Fogata Audiovisual
Interprétation : Manuel Sorto, Regina Flores Ribot, Mauricio Pimentel, Adolfo Madera

Contact : Instituto Mexicano de Cinematografía
jcuruchet[@]imcine.gob.mx
Tél. + 52 55 5448 5300

 

Uzi est un honorable monsieur qui gère un établissement de bains décrépi. Quand il parvient à se mettre un bout de pain sous la dent, c’est grâce au crédit que lui concède Sol, l’épicière du coin. Il a aussi un ami, deux même, en comptant Nelson, son incroyable animal de compagnie. Ses journées s’écoulent, semblables et sans client, aussi calmes que les événements du pays sont effroyables. Mais les apparences sont parfois trompeuses, les choses peuvent changer radicalement et les personnages se montrer sous un jour bien différent...

« Uzi, le titre du film, est à la fois le diminutif du prénom de mon personnage principal, Uziel mais c’est aussi le nom d’une arme à feu, un pistolet mitrailleur. Au Mexique, il y a beaucoup de films sur la violence, celle des narcotrafiquants notamment. Je voulais faire un film non pas sur la violence, ni avec de la violence, mais un film qui soit plutôt une réflexion sur la violence. Ce qui m’intéresse, c’est plutôt les échos de la violence, comment elle se répercute dans la société, comment elle affecte les différents personnages de mon film : Uzi, un homme relativement âgé, mais aussi le jeune couple d’adolescents.
Je mets de l’humour dans tous mes films, il est présent dès l’écriture du scénario, ça a à voir avec ma vision du monde, ma façon de raconter des histoires. C’est un humour qui naît de situations absurdes. » José Luis Valle

 

Gege REAJosé Luis Valle est un réalisateur, producteur, scénariste mexicain d’origine salvadorienne. Il a réalisé plusieurs courts métrages avant de faire un premier long documentaire El Milagro del Papa, sélectionné à Locarno en 2009. Son premier film de fiction Workers (2013), a été primé au festival de Berlin, il a reçu l’Abrazo du meilleur film lors du festival de Biarritz Amérique Latine et le Colón de Oro en tant que meilleur film ibéro-américain au festival de Huelva. Il a également été primé en tant que meilleur film dans les festivals de Guadalajara et Morelia (Mexique). Son second film, Las Búsquedas (2013), a gagné le prix du meilleur film lors des festivals internationaux du film de la Riviera Maya et de Monterrey (Mexique) ainsi que le prix du jury au festival de Biarritz Amérique Latine. Il a reçu la bourse de la fondation Carolina y Casa de América en Espagne en 2007 et 2010. En 2013, José Luis Valle a été sélectionné à la résidence de la Berlinale lors de laquelle il a développé un nouveau projet Opération Bébé. En 2019 il tourne son troisième long métrage, Yo necesito amor. Il est également auteur du livre pour enfants non-voyants Cali et Mona, en braille et textures.