Visuel 2020 horizontal 2

Vagabondages Cinématographiques - Longs métrages
Plein air. Avant-première. Sortie le 6 octobre 2021

 

Tralala

Jean-Marie et Arnaud Larrieu

France. 2021. Fiction. 2h

Scénario : Jean-Marie et Arnaud Larrieu
Image : Jonathan Ricquebourg
Son : Olivier Mauvezin, Katia Boutin, Margot Testemale
Montage : Annette Dutertre
Chansons originales : Philippe Katerine, Bertrand Belin, Dominique A, Jeanne Cherhal, Etienne Daho, Sein
Production : SBS productions avec le soutien de la Région Occitanie
Interprétation : Mathieu Amalric, Josiane Balasko, Mélanie Thierry, Maïwenn, Bertrand Belin, Denis Lavant, Galatéa Bellugi, Jalil Lespret, Erwan Ribard

Contact : Pyramide
pyramidefilms.com
Tél. +33 (0)1 42 96 01 01

 

Tralala, la quarantaine, chanteur dans les rues de Paris, croise un soir une jeune femme qui lui adresse un seul message avant de disparaitre : « Surtout ne soyez pas vous-même ». Tralala a-t-il rêvé ? Il quitte la capitale et finit par retrouver à Lourdes celle dont il est déjà amoureux. Elle ne se souvient plus de lui. Mais une émouvante sexagénaire croit reconnaître en Tralala son propre fils, Pat, disparu vingt ans avant aux Etats-Unis. Tralala décide d’endosser le « rôle ». Il va se découvrir une nouvelle famille et trouver le génie qu’il n’a jamais eu.

« Nous avons grandi à Lourdes. Cela faisait quelques années que nous pensions à y tourner à nouveau mais cela n’avait rien d’évident. La comédie musicale a tout débloqué. Jacques Demy a tourné dans des lieux de province forts, Rochefort et Cherbourg. Pour nous Lourdes c’était naturel ! Aussi, nous étions prêts à revenir en assumant notre statut de cinéastes. Nous étions comme des “demoiselles de Rochefort” qui reviendraient trente ans plus tard dans leur ville natale, après avoir “réussi” dans la capitale.
C’est une expérience assez étrange à notre âge. De retour à Lourdes, nous n’étions pas pris pour d’autres, comme Tralala, mais parfois nous ne reconnaissions qu’à moitié les gens. C’était troublant… Le contraire de notre personnage pour qui chaque pas est inconnu, mais qui lui est perçu comme connu. C’est un réservoir à fiction très puissant. » Jean-Marie et Arnaud Larrieu.

 

Tralala REAJean-Marie est né en 1965, Arnaud en 1966, tous deux dans les Hautes-Pyrénées. On sait grâce à leur film documentaire, Les Fenêtres sont ouvertes (2005), qu’ils ont découvert le cinéma et la montagne grâce à leur grand-père, cinéaste amateur. Après des études de littérature et de philosophie, ils réalisent plusieurs courts et moyens métrages dont La Brèche de Roland, qui marque leur première collaboration avec Mathieu Amalric (Quinzaine des Réalisateurs 2000). Puis suivent les longs métrages, Un homme, un vrai (2003), Peindre ou faire l’amour, avec Daniel Auteuil et Sabine Azéma, en Compétition au festival de Cannes 2005, Le Voyage aux Pyrénées (Quinzaine des Réalisateurs 2008), une comédie délirante, Les Derniers jours du monde, un film d’anticipation d’après le roman de Dominique Noguez, et le glacial L’Amour est un crime parfait, adapté de Philippe Djian. L’iconoclaste 21 Nuits avec Pattie en 2015 obtient le Prix du scénario au festival de Saint Sébastien en 2015. Tralala était présenté en sélection officielle lors du festival de Cannes 2021. Arnaud et Jean-Marie Larrieu étaient les invités d’honneur des Rencontres Cinéma de Gindou en 2019.