décline couverture HEADER

 

 

Vagabondages Cinématographiques - Longs métrages  
Plein air.
Avant-première. Sortie le 9 octobre 2019.

Papicha

Mounia Meddour

France, Algérie, Belgique, Qatar. 2019. Fiction. 1h45

Scénario : Mounia Meddour, avec la collaboration de Fadette Drouard
Image : Léo Lefevre
Son : Guilhem Donzel
Montage : Damien Keyeux
Musique : ROB
Production : The Ink Connection, High sea production, Tayda Film
Interprétation : Lyna Khoudri, Shirine Boutella, Amira Hilda Douaouda, Zahra Doumandji, Yasin Houicha, Nadia Kaci, Meryem Medjkane

Contacts : Jour2Fête
www.jour2fete.com
Tél. +33 (0)1 40 22 92 15

 

 

Alger, années 90. Nedjma, 18 ans, étudiante habitant la cité universitaire, rêve de devenir styliste. A la nuit tombée, elle se faufile à travers les mailles du grillage de la Cité avec ses meilleures amies pour rejoindre la boîte de nuit où elle vend ses créations aux « papichas », jolies jeunes filles algéroises. La situation politique et sociale du pays ne cesse de se dégrader. Refusant cette fatalité, Nedjma décide de se battre pour sa liberté en organisant un défilé de mode, bravant ainsi tous les interdits.

 

« Tout ce que vivent les filles dans la cité universitaire, c’était bien le quotidien d’étudiantes algéroises à la fin des années 90. Y compris le mien. Avec l’intégrisme montant, l’oppression tout autour. Mais l’attentat dans la cité universitaire est un ressort dramatique de fiction. Comme la passion de Nedjma pour la mode qui prend une dimension symbolique : ce que les islamistes voulaient, à cette époque-là, c’était cacher le corps des femmes. Pour moi, la mode, qui dévoile et embellit les corps, constitue une résistance aux foulards noirs.
Au cinéma, ce que j’aime en tant que spectatrice c’est m’identifier à des personnages, suivre leur trajectoire, leurs aventures. J’aime voir comment des personnages affrontent des obstacles et des drames pour devenir meilleurs. Le scénario s’est ainsi bâti autour de Nedjma. J’avais envie de raconter l’histoire de cette jeune femme, qui, à travers sa résistance nous embarque dans un grand voyage semé d’embûches nous faisant découvrir plusieurs facettes de la société algérienne, avec sa débrouille, son entraide, l’amitié, l’amour – et aussi les galères. En cela, la cité en est un peu un microcosme. » Mounia Meddour

 

 

 

papicha

Après des études de journalisme à la faculté d’Alger, Mounia Meddour obtient une Maîtrise en information et communication à Paris 8. En 2000 elle se forme au cinéma à La Fémis et à la production au Centre Européen de Formation à la Production de Films. Elle réalise plusieurs documentaires : Tikjda : la caravane des sciences, Particules élémentaires, La Cuisine en héritage. Son documentaire Cinéma algérien un nouveau souffle s’intéresse aux jeunes réalisateurs de sa génération qui ont vécu la « décennie noire ». Son court métrage Edwige a été sélectionné dans de nombreux festivals internationaux et a remporté plusieurs prix. Son premier long métrage Papicha réalisé en 2019 a obtenu le prix Sopadin du meilleur scénario et l’aide à l’écriture du CNC. Il était sélectionné au Festival de Cannes 2019, dans la section Un certain Regard.