décline couverture HEADER

 

 

Vagabondages Cinématographiques - Longs métrages
Plein air.

Hamada

Eloy Dominguez Seren

Suède, Norvège, Danemark. 2018. Documentaire. 1h28

Scénario : Eloy Domínguez Serén
Image : Eloy Domínguez Serén
Son : Eloy Domínguez Serén
Montage : Ana Pfaff, Eloy Domínguez Serén
Production : Momento Films
Interprétation : Zaara Mohamed Saleh, Sidahmed Salek, Taher Mulay Zain

Contacts : Deckert Distribution
www.deckert-distribution.com
Tél. +49 341 2156638

 

Un champ de mines et le deuxième plus grand mur militaire au monde séparent Sidahmed, Zaara et Taher de leur patrie qu’ils ne connaissent que par l’histoire que leur a raconté leurs parents. Ils sont Sahraouis, un des peuples les plus oubliés du monde, abandonnés dans un camp de réfugiés au milieu du désert depuis que le Maroc les a chassés du Sahara Occidental il y a quarante ans. Avec vitalité et humour, Hamada est le portrait insolite d’un groupe de jeunes amis vivant dans un camp de réfugiés dans le désert pierreux du Sahara.


« Depuis 2014, j’ai passé au total huit mois dans les camps de réfugiés sahraouis de Tindouf, où j’ai cohabité et établi une relation intime et profonde avec la communauté. J’y ai rencontré les gens extraordinaires qui sont devenus les protagonistes de ce film que nous avons développé en étroite collaboration. Le film est devenu une plate-forme pour tous ceux qui voulaient s’exprimer.
Hamada parle de jeunesse, de résistance et de rébellion, à travers des fragments de vie des jeunes locaux.
Ils ont une vingtaine d’années et se sentent coincés dans ce vaste désert stérile, mais ils gardent toute la vitalité, la force et le désir de leur jeunesse. Piégés dans un perpétuel état d’attente, ils se rebellent contre l’immobilité en continuant d’avancer. Ils passent leurs journées à réparer des voitures, même s’ils ne peuvent les emmener nulle part, à se battre pour un changement politique et à rêver d’un avenir qui ne se produira probablement jamais. Ils trouvent tous différentes façons de s’étendre au-delà des frontières physiques qui les entourent. » Eloy Domínguez Serén

 

 

 

hamada rea

Eloy Domínguez Serén est né en 1985 à Simes en Galice. Avant d’être réalisateur il a été critique pour la presse et la radio. En 2012 il a déménagé en Suède, où il dirigea son premier court métrage, Pettring. Son film No Cow on the Ice a été projeté à Visions du Réel en 2015 et a gagné plusieurs prix, tandis que ses deux plus récents courts métrages, Yellow Brick Road et Rust, ont été montrés l’un au Festival de Jihlava et l’autre au FID de Marseille. Il a également été sélectionné pour les Talents de la Berlinale en 2017. Son nouveau projet s’intitule The Darker it Gets, une production suédoise tournée dans le cercle arctique.