festoche

 

 

17-24 août 2019

 

Activité phare et fondatrice de l'association Gindou Cinéma, ce festival, sans compétition, a toujours privilégié la rencontre autour des films et le brassage des publics. Plus de 20 000 spectateurs viennent de la France entière découvrir une centaine de films dont plus de la moitié est présentée par le réalisateur/la réalisatrice ou un membre de l’équipe du film qui participe également à une tchatche le lendemain de la projection.

la programmation se compose de 3 sélections :

 RÉTROSPECTIVE Jean-Marie et Arnaud Larrieu

Larrieu 4

Après Claire Denis, Brigitte Roüan, Mohamed Chouikh, Jacques Rozier, Jean-François Stévenin, Otar Iosseliani, Aki Kaurismäki, Alain Tanner, Luc Moullet, Abderrahmane Sissako, Nicolas Philibert, Robert Guédiguian, Claire Simon, les frères Dardenne, Paulo Branco, Denis Gheerbrant, Agnès Godard, Jean-François Laguionie et bien d’autres, nous accueillerons cette année Arnaud et Jean-Marie Larrieu.

Les frères Larrieu à Gindou, nous y pensions depuis un moment. Pas parce qu’il y a ce terrain régional commun même si c’est dans un coin de la tête. Mais bien pour l’esprit de liberté et de plaisir dans leur cinéma qui nous a toujours plu. Parce qu’ils font partie de ces cinéastes dont on reconnaît la patte d’un film à l’autre, et qui pourtant toujours nous surprennent. Le cinéma des frères Larrieu est une œuvre au cœur de la vie, démarrée il y une trentaine d’années avec leurs premiers courts métrages et qui compte aujourd’hui sept longs métrages.

Jean-Marie est né en 1965, Arnaud en 1966, tous deux dans les Hautes-Pyrénées. On sait grâce à leur film documentaire, Les Fenêtres sont ouvertes (2005), qu’ils ont découvert le cinéma et la montagne grâce à leur grand-père, cinéaste amateur. Après des études de littérature et de philosophie (mais pas de cinéma !) ils réalisent plusieurs courts et moyens métrages dont La Brèche de Roland, qui marque leur première collaboration avec Mathieu Amalric (Quinzaine des Réalisateurs 2000). Puis suivent les longs métrages, Un homme, un vrai (2003), Peindre ou faire l’amour, avec Daniel Auteuil et Sabine Azéma, en Compétition au Festival de Cannes 2005, Le Voyage aux Pyrénées (Quinzaine des Réalisateurs 2008), une comédie délirante, Les Derniers jours du monde, un film d’anticipation d’après le roman de Dominique Noguez, et le glacial L’Amour est un crime parfait, adapté de Philippe Djian. L’iconoclaste 21 Nuits avec Pattie en 2015, qui réunit Isabelle Carré, Karin Viard et André Dussollier, est à ce jour leur dernier film.

Filmographie

1987 : Court voyage (moyen métrage) (Jean-Marie Larrieu)
1988 : Temps couvert (court métrage) (Arnaud Larrieu)
1991 : Les Baigneurs (moyen métrage) (Jean-Marie Larrieu)
1992 : Ce jour-là (moyen métrage documentaire)
1993 : Bernard ou Les apparitions (court métrage) (Arnaud Larrieu)
1999 : Fin d’été
2001 : Madonna à Lourdes (court métrage)
2001 : La Brèche de Roland (moyen métrage) (seulement Jean-Marie Larrieu pour le scénario)
2003 : Un homme, un vrai
2005 : Peindre ou faire l’amour
2005 : Les Fenêtres sont ouvertes (documentaire)
2007 : Les Comédiennes (Persévère dans ton être) (court métrage de la collection Talents Cannes 2007)
2007 : Les Comédiennes (À chacune sa rue) (court métrage de la collection Talents Cannes 2007)
2008 : Le Voyage aux Pyrénées
2009 : Les Derniers jours du monde
2013 : L’Amour est un crime parfait
2015 : 21 nuits avec Pattie

    ÉTRO

     vagabondages cinématographiques

    FC mar210818 (42) (Copier) internetLibre parcours dans la cinématographie mondiale contemporaine : 80 films récents, inédits, peu diffusés ou en avant première (courts ou longs métrages, fictions ou documentaires).
    Quelques exemples de films diffusés en 2018 : Bitter flowers, De chaque instant, Des figues en avril, El motoarrebatador, Gérard et les indiens, Le Grand bal, Guy, Heureux comme Lazzaro, Les Indes galantes, Leto, Nos batailles, Premières solitudes, Le Procès contre Mandela, Rencontrer mon père, Samouni Road, Shéhérazade.
    Photo : © Frédéric Caray

     J

     patrimoine

    N B (94) (Copier) internet

    • Carte Blanche à la Cinémathèque de Toulouse et au CNC composée de 4 séances (en 2018, le thème était "Après la guerre")
    • Carte blanche au Musée national de l’histoire de l’immigration pour la programmation de 2 séances intitulées "Eclats de cinéma militant".

    Photo : © Nelly Blaya

     

     

    - Les séances à 21h30 en plein air dans le Cinéma de Verdure de Gindou (700 places) et en parallèle pendant 5 soirées dans les villages environnants sont gratuites.
    Le festival se termine par une grande nuit de cinéma à Gindou où des films sont projetés jusqu’à l’aube !
    - Une participation aux frais est demandée pour les séances en journée qui se déroulent dans la salle de spectacles et de cinéma L’Arsénic

     en parallèle des projections

    FC lun200818 (8) (Copier) internet••• TCHATCHES. gratuit

    Discussions quotidiennes sur les films avec les invités, soit dans l’Arsénic à la fin de la projection, soit sous chapiteau entre 16h30 et 19h

    ••• ATELIERS ET ANIMATIONS JEUNE PUBLIC

    ••• LIBRAIRIE-TARTINERIE DE SARRANT

    ••• APÉRO-CONCERTS du 18 au 24 août À 19H. GRATUIT

    Photo : Tchatche avec Laetitia Carton, réalisatrice du Grand bal, animé par Philippe Quaillet de Gindou Cinéma © Frédéric Caray